Visites à l’hôpital : point au 11 mai 2020 sur les autorisations exceptionnelles pouvant être accordées

Visites à l’hôpital : point au 11 mai 2020 sur les autorisations exceptionnelles pouvant être accordées

POUR LES PATIENTS MINEURS HOSPITALISES

Les visites sont autorisées selon l’état de santé du patient mineur hospitalisé. De manière générale, seules les visites des titulaires de l’autorité parentale du patient mineur sont autorisées, sauf situation particulière des patients mineurs en fin de vie.

VISITES DANS LES SERVICES DE MATERNITE

La présence d’un accompagnant et les visites sont strictement encadrées au sein des maternités de l’AP-HP lors des consultations indispensables, des échographies, de l’accouchement et du séjour après celui-ci.

Lors de l’accouchement et si la patiente le souhaite, qu’elle soit asymptomatique ou symptomatique (COVID + ou probable), l’accompagnant peut être présent en salle d’accouchement à condition d’être asymptomatique.

Dans les jours qui suivent l’accouchement, seule la visite de l’accompagnant est autorisée.

VISITES DANS LES SERVICES DE NEONATALOGIE

Les visites sont autorisées aux seuls parents du nouveau-né.

S'AGISSANT DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

A titre exceptionnel, un patient en situation de handicap et atteint ou non du COVID-19, peut être accompagné par un proche, avec son accord, si cette présence est nécessaire à sa réassurance ou aux besoins de communication de la personne hospitalisée.

Lorsque l’hospitalisation du patient s’effectue sur une longue période, les modalités de visite sont établies le cas échéant dans une charte des visites accordées à titre exceptionnel par les équipes médicales et la direction de l’hôpital.

De même, des visites peuvent être accordées afin de prévenir une dégradation importante de l’état de santé global de la personne (décompensation psychique, troubles du comportement), pour permettre le projet de réadaptation.

POUR LES PATIENTS EN FIN DE VIE

Sauf cas exceptionnel, des autorisations de visite sont accordées aux proches par le directeur de l’hôpital, sur avis du médecin prenant en charge le patient.

CAS PARTICULIERS DE LA VISITE DES AUMONIERS

Lorsque le patient en fin de vie ou ses proches le demandent, des visites exceptionnelles peuvent être autorisées aux aumôniers par le directeur de l’hôpital, après accord du chef de service concerné.

Pour les patients qui en font la demande, l’accompagnement téléphonique doit être privilégié. Des numéros nationaux sont à leur disposition. Des permanences téléphoniques des aumôniers des hôpitaux sont également mises en place.

Eglise orthodoxe
06 76 94 93 38
7j/7 | 10h-20h

Eglise catholique
0 806 700 772
7j/7j | 8h-22h

Eglise juif
09 70 68 34 30
Tous les jours sauf le samedi | 24h/24

Eglise musulman
01 45 23 81 39
7j/7j | 24h/24

Bouddhisme
06 86 40 01 13
7j/7 | 8h-22h

Votre avis est important pour l’AP-HP
Nous souhaiterions recueillir votre avis sur les sites internet de l’AP-HP.

Cette enquête ne prendra que 3 minutes.